Logo Université Laval Logo Université Laval

Volume 43, numéro 19 | 1 février 2008

À la une

Histoire de Pi

La première dictée du 400e attire quelque 350 participants

Par Yvon Larose

La première dictée du 400e de Québec à l’Université Laval, tenue le jeudi 24 janvier entre midi et treize heures à l’Agora du pavillon Alphonse-Desjardins, a dépassé les attentes des organisateurs. «Nous avons distribué 300 formulaires, mais nous avons recueilli environ 350 réponses», indique Jean-Marie De Koninck, professeur au Département de mathématiques et de statistique et président du Comité de l’Université Laval pour le 400e anniversaire de Québec. Le texte, lu par le professeur retraité Claude Pelletier, avait été écrit par le professeur De Koninck. Intitulé Qui suis-je?, il présentait, à la première personne du singulier, le nombre Pi. «Il a même été établi, il y a près d’un siècle et demi, que je n’étais la racine d’aucun polynôme à coefficients entiers», a lu le professeur Pelletier. Le texte, d’un certain niveau de difficulté, comprenait quelque 250 mots et contenait plusieurs termes empruntés au monde des mathématiques, comme «décimal» et «algorithmes». La dictée s’est déroulée dans une atmosphère studieuse, les participants montrant un niveau de concentration élevé.

De tous les participants, seule Micheline Bélisle a remis une copie parfaite. Cette performance de l’étudiante inscrite à la scolarité complémentaire au doctorat en communication publique lui a valu un prix en argent de 100 $. Pour n’avoir fait qu’une faute, Dany Roberge, inscrit au doctorat en études littéraires, a reçu un prix de 50 $. Quant à Adrien Yergeau (baccalauréat en architecture) et Alexandre Morin (maîtrise en études internationales), ils ont terminé ex aequo en troisième position et reçu chacun 25 $. Leur copie ne contenait que deux fautes. «L’idée derrière la dictée est de mobiliser les unités pour qu’elles profitent de la vitrine qu’est le 400e de Québec à l’Université pour faire connaître leur discipline, leurs activités et leur terminologie, explique Jean-Marie De Koninck. C’est ainsi que durant la vingtaine de minutes entre la fin de la dictée et les résultats, j’ai parlé, entre autres, du nombre Pi.»

Une dizaine de dictées touchant à différents domaines devraient avoir lieu durant la session d’hiver à l’Agora du pavillon Alphonse-Desjardins. La prochaine se tiendra le 14 février, jour de la Saint-Valentin, sur le thème de la chimie de l’amour. Le texte sera préparé par le professeur Normand Voyer, directeur du Département de chimie. Le 28 mars, la dictée aura pour thème la nutrition. À la fin avril, un grand prix de 1 000 $ sera remis à la personne qui affichera le meilleur score cumulatif compté à partir de ses cinq meilleures dictées. Des prix de 500 $ (deuxième position) et de 300 $ (troisième position) seront également attribués.

5132_photo_majeur_3
Écrivez-nous
Partagez
ULaval nouvelles